Des élèves de Saint-Anselme rencontrent madame Obama

Le lundi 5 février 2018 en soirée, onze élèves de l’école secondaire de Saint-Anselme, accompagnés de leur enseignante, directrice et infirmière bénévoles ont eu le privilège et la chance d’assister gratuitement à une conférence offerte à Montréal par madame Michelle Obama, ex-première dame des États-Unis.

Madame Obama était alors la prestigieuse invitée de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain venue rencontrer 10 200 personnes présentes au Palais des congrès de Montréal, dont certaines avaient déboursé entre 60 et 500 $ pour assister à l’événement incluant aussi 2 000 jeunes.

Ont entre autres été remarqués dans l’auditoire, le premier ministre du Québec, monsieur Philippe Couillard, la première dame du Canada, madame Sophie Grégoire Trudeau et la mairesse de Montréal, madame Valérie Plante.

Ayant déjà eu l’occasion de faire un exposé sur l’importance économique de travailler à l’avancement des femmes et des filles, une cause qu’elle a défendue à Toronto, madame Obama, cette fois, était venue entretenir l’assistance sur place de causes qui lui sont chères.

Passionnante, inspirante et charismatique, madame Obama, dans la langue de Shakespeare, a su séduire et inspirer l’audience, entre autres les jeunes, en les exhortant à « prendre l’école au sérieux ». Selon l’ex-première dame américaine, l’éducation est un agent de changement.  « Il faut savoir quelque chose avant de pourvoir changer quoi que ce soit. »

Elle a aussi prôné l’égalité des sexes à l’échelle mondiale et signaler le fait qu’« au-delà du fait que l’économie ait beau avoir pris du mieux, si les enfants ne sont pas éduqués, à quoi cela aura-t-il servi? ».

Pour certains élèves de l’ÉSSA, c’était une première visite dans la métropole québécoise, une première expérience d’utilisation du métro montréalais et/ou une première présence dans une enceinte abritant plus de gens que la totalité de personnes de leur localité ou même de plusieurs réunies. Il aura aussi fallu à ces jeunes de s’initier aux mesures de sécurité s’apparentant à celle des aéroports pour accéder à la salle, trois heures avant la présentation de l’exposé.

Nul doute qu’ils conserveront des souvenirs mémorables et impérissables de cette femme brillante, à la forte attraction, malgré qu’ils soient revenus tard dans la nuit dans leur foyer respectif.

Mentionnons que cette stimulante escapade a été rendue possible grâce aux billets offerts par la Tablée des chefs, parrainant le programme Les Brigades Culinaires présentes dans l’école qui se veut une activité basée sur des techniques de base en cuisine et des principes de saine alimentation. Ultimement, la mission de cet organisme est de nourrir et d’éduquer les personnes dans le besoin et de développer l’éducation culinaire des jeunes.

Par ailleurs, sans l’efficacité, la coordination et le dévouement exceptionnels des dames Rose-Marie Labonté, infirmière, Carmen Morissette, enseignante et Marie-Andrée Gilbert, directrice, cette sortie extraordinaire pour ces élèves n’aurait pu être rendue possible, entre autres, parce que l’ÉSSA n’avait appris que très tardivement qu’elle avait été sélectionnée au hasard pour assister à l’événement. Pour tous ces gens, il aura donc fallu réagir promptement. Finalement l’ÉSSA a assumé la totalité des frais encourus pour le transport du groupe.

Étienne Poulin
Enseignant
ÉSSA