Cap sur les TIC au CFA de Casault

Les élèves de la classe de formation à l’autonomie de l’école secondaire Louis-Jacques-Casault ont vécu plusieurs belles expériences en classe en lien avec l’intégration des technologies. Ces jeunes présentent une déficience intellectuelle de moyenne à sévère, souvent associée à un autre handicap. Tout au long de l’année, l’enseignante, madame Marie-Claude Côté, a développé l’utilisation de la tablette auprès de ses élèves tout en contextualisant les programmes de formation propres à sa clientèle.

Voici deux exemples :

  • À l’aide de leur tablette, les élèves se sont filmés alors qu’ils faisaient leurs paniers TEACCH. Ils ont ensuite importé la vidéo dans l’application iMovie et réalisé leur propre montage. Les vidéos ont été déposées sur Youtube. Ensuite, les élèves ont créé des codes QR qu’ils ont avons envoyé à une autre classe de CFA de notre commission scolaire. En scannant les codes QR, les autres élèves ont pu visionner la démonstration vidéo et la reproduire.
  • À l’aide d’une application disponible sur leur tablette, les élèves se sont créés des « Flashcards » des mots de leur quotidien pour travailler la reconnaissance globale. La maîtrise de l’application est si grande qu’ils sont allés dans une autre classe de l’école pour enseigner à d’autres élèves comment se créer des Flashcards.

Démontrer que les élèves ayant une déficience moyenne à sévère peuvent aussi développer leurs compétences TIC et être à part entière des citoyens du 21e siècle. Dans le cadre des différents projets, les élèves ont eu souvent beaucoup de manipulations technologiques à réaliser. Le développement de leurs compétences TIC a eu un impact sur leur rayonnement dans notre école puisque cela leur a permis de sortir encore plus de la salle de classe et d’aller enseigner à des élèves qui n’ont pas de déficience le mode de fonctionnement d’une application. Une expérience des plus valorisantes pour les jeunes!

L’utilisation de la tablette dans différents contextes, en classe et en stage, a également permis aux élèves de réaliser des apprentissages TIC qui leur serviront tout au long de leur vie. Par exemple, l’application de Flashcards génère des jeux permettant aux élèves d’étudier les mots usuels de façon ludique. Ils sont allés dans une autre classe de l’école pour enseigner à d’autres élèves comment se créer des Flashcards qui à leur tour, pourront ainsi réutiliser cette application dans d’autres cours. La réalisation par des élèves en déficience de montage vidéo et qu’ils soient capables d’enlever et changer le son ou couper des séquences non pertinentes rend l’intégration des TIC dans d’autres contextes de classes ordinaires possible.