Menu
Nous Joindre

Imprimer
Le réseau

Le Réseau – édition du 22 juin 2017

« Les étoiles filantes » reçoit le prix national d'OSEntreprendre

imageBravo au projet Les étoiles filantes de la classe de madame Nicole Leclerc, de l’école primaire du Tremplin de Saint-Lazare qui a remporté le Prix national de la catégorie 1er cycle du primaire du Défi OSEntreprendre.

L’idée du projet est né lorsque les élèves ont constaté que 6% d’entre eux n’aiment pas l’école. Les élèves de 2e et de 3e année ont donc décidé d’apporter quelques changements afin de rendre l’école plus stimulante pour tous. Mise en place d’une salle de jeux, achat de bandes dessinées, de tablettes numériques, etc. Pour concrétiser ces améliorations, les élèves ont vendu pour 3 000 $ de billets et fait appel à la générosité de la communauté.

C’est le troisième titre que l’école remporte à ce concours! Bravo à madame Leclerc de cultiver une belle culture entrepreneuriale et de transmettre les valeurs qui s’y rattache!

 135_Etoilesfilantes



Concours Chapeau, les filles! - Une élève du CFA de Saint-Anselme honorée!

meggy cloutier1Lors du dernier Gala national Chapeau, les filles! qui se tenait à Québec le 12 juin dernier, une Bellechassoise, madame Meggy Cloutier, s’est vu remettre le prix de 2 000 $ associé au ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec pour le secteur de la formation professionnelle.

Le concours Chapeau, les filles! souligne la volonté et le travail des femmes inscrites à un programme de la formation professionnelle ou technique qui mène à l’exercice d’un métier traditionnellement masculin. 58 prix nationaux ont été remis à des filles qui étudient dans des secteurs non traditionnels.

Étudiante au diplôme d’études professionnelles en acériculture au Centre de formation agricole Saint-Anselme de la Commission scolaire de la Côte-du-Sud, Meggy, fille de producteur laitier, travaille la ferme laitière paternelle de grande envergure (250 vaches laitières) à Saint-Henri.

Comme la ferme familiale est de grande envergure, elle doit faire sa place dans un monde d’hommes. Et elle est entourée d’hommes. Chacun d’eux a son opinion sur la façon dont les travaux dans l’érablière devraient être faits, mais Meggy est celle qui aura eu le plus d’informations techniques par le biais de sa formation. Elle doit donc convaincre des hommes qui possèdent un savoir acquis par la pratique par son nouveau savoir acquis par la formation. Grand défi pour une jeune femme. Mais elle le fait bien. Elle a les mots pour amener les changements nécessaires de façon graduelle. Une femme forte dans un métier d’hommes.

Pour Meggy, abattre un arbre, fait désormais partie des tâches qu’elle devra effectuer dans le cadre de son travail. Depuis qu’elle a réussi haut la main cette épreuve imposée dans l’un de ses cours, elle rêve d’aménager sa propre érablière pour en tirer un sirop exquis. Par ici la débroussailleuse et le VTT!

« J’ai toujours apprécié le temps des sucres. Pour moi, c’est une période rassembleuse », dit cette fille rieuse. En attendant d’acquérir son érablière, Meggy se fait la main dans celle de ses parents. Du débroussaillage à la transformation du sirop, elle apporte sa touche, à l’affût de la qualité et du rendement. Elle songe à des produits dérivés et à des cours de comptabilité.

 

Sylvain Beaulieu, enseignant
Centre de formation agricole Saint-Anselme

 



Une stagiaire d’un jour au bureau du député fédéral

2017-06-08_Annie Boutin-Annie Francoeur-Justine Boutin-Mireille Soucy
Mesdames Annie Boutin, Annie Francoeur, Justine Boutin et Mireille Soucy

Le jeudi 8 juin, les adjointes de Bernard Généreux, député de Montmagny—L’Islet—Kamouraska—Rivière-du-Loup, ont accueilli Justine Morin, élève de 6e année de l’école des Tilleuls de Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud. Cette dernière a découvert les coulisses du métier de politicien en circonscription.

Tout d’abord, elle a rencontré Annie Francoeur, la directrice régionale, qui lui a montré les grandes lignes de l’administration d’un bureau de comté, de la gestion de l’horaire du député et des services confidentiels offerts aux citoyens. Avec Annie Boutin, adjointe administrative, elle a pu prendre la mesure des correspondances nombreuses du député et de l’importance d’un service à la clientèle impeccable. En compagnie, Mireille Soucy, adjointe aux communications, elle a appris à se familiariser avec les différents médias sociaux que le député a adoptés et elles ont rédigé ce communiqué.

« J’ai beaucoup aimé faire ce stage, parce que j’y ai vu ce qui n’est pas connu du public du métier de M. Généreux et de son équipe. J’ai été épatée du nombre de plateformes de communications que M. Généreux utilise pour entrer en contact avec les citoyens de sa circonscription. Ça me donne le goût encore plus de m’impliquer politiquement dans ma communauté. Je compte étudier en droit pour éventuellement jouer un rôle actif dans notre démocratie » déclare Justine Morin.

« C’est en visitant la classe de Justine au printemps, à l’invitation de sa professeure Isabelle Collin, que j’ai noté le grand intérêt de la jeune étudiante envers le fonctionnement de notre société. Les élèves de sa classe l’ont déléguée pour qu’elle vive ce stage d’observation et qu’elle leur fasse un compte-rendu par la suite. Je prédis un grand avenir à Justine et j’encourage les filles à s’intéresser à la politique. J’en profite pour lancer l’invitation aux jeunes à formuler une demande pour visiter nos bureaux » suggère le député Bernard Généreux.

 

Source : Justine Morin, élève de 6e année de l’école des Tilleuls

2017-06-08_Justine Morin et Mireille Soucy_  2017-06-08_Justine Morin signe son contrat de stage



Rosalie Bourassa reçoit la Médaille du Lieutenant-gouverneur

Rosalie B.Bravo à Rosalie Bourassa, élève à l’école secondaire de Saint-Charles qui s’est vu décerner la Médaille du Lieutenant-gouverneur.

Pour Rosalie, le succès d’une vie heureuse et épanouie à l’école passe par un sain équilibre entre réussite académique et implication dans la vie scolaire.  C’est pourquoi, dès le début de ses études, elle s’engage comme députée dans le Parlement étudiant. Elle y siège depuis 5 ans.  Le bien-être des élèves dans leur milieu est d’une importance capitale pour Rosalie.  Elle fait donc de l’organisation des activités étudiantes sa priorité.  Elle s’implique au niveau de l’Halloween, de Noël, du carnaval étudiant, des sommets sportifs et des activités thématiques.  Elle est aussi engagée activement dans l’Escouade Pairs Aidants de notre école.  Dans ce groupe, elle est appelée à aider et à épauler des élèves qui vivent différentes problématiques personnelles ou des difficultés académiques. Cette année elle est également chorégraphe bénévole pour la comédie musicale de l’école. En plus de cette implication au service de ses pairs, Rosalie trouve le temps de faire partie de deux équipes de volleyball de compétition et de s’entraîner. C’est un leader positif, une championne au grand cœur. On peut donc affirmer que cet honneur est grandement mérité! Félicitations!



Thomas St-Pierre, l’élève athlète de l'année

IMG_20170517_193503331_2À chaque année, notre enseignant en éducation physique, monsieur Patrice, choisit un gars et une fille parmi ses élèves de 6e année s’étant démarqué pour ses résultats académiques, ses performances dans les sports autant à l’école qu’à l’extérieur du contexte scolaire ainsi que pour son implication.

À l’école primaire de la Francolière, Thomas St-Pierre a été sélectionné et il a même gagné au niveau régional. Il est donc le meilleur athlète masculin en 6e année dans la région de Québec et Chaudière Appalaches.

Thomas St-Pierre est allé au Gala d’excellence à l’Université Laval recevoir sa plaque honorifique. Bravo Thomas! Nous sommes fiers de toi!

Par Juliette Blais



Projet d'équitation thérapeutique à l'école Beaubien

beaubien6Depuis la fin avril, les élèves du groupe de madame Danielle de l’école primaire Beaubien, ont eu l’occasion de vivre ce projet au Centre La Remontée de Saint-Jean Port-Joli.  Lors de chaque séance, ils débutent par le soin au cheval donc par le brossage. Ils sont initiés aux différents outils utilisés pour donner ses soins.

En équipe, ils brossent eux-mêmes leur cheval accompagné d’un bénévole de La Remontée. Ils vivent ensuite une activité sur leur animal. Ils tiennent le licou pour un premier tour d’échauffement. Par la suite, à tour de rôle, ils montent sur le cheval afin de réaliser des exercices d’échauffement. Mme Hélène Caron les dirige en leur donnant les consignes à suivre. Ils ont donc pu apprendre à diriger l’animal afin de suivre un parcours. Les consignes apprises sont pour faire avancer, faire arrêter et le faire tourner vers la gauche ou vers la droite. La plupart des élèves ont également fait du trot.

beaubien2Une autre activité vécue est La Voltige. Ici, ils doivent effectuer une figure sur leur cheval. Dans un premier temps, chaque jeune la choisit pour ensuite la pratiquer sur un cheval de bois. Il la réalise par la suite sur l’animal. Certains ont fait le « cowboy mort  » (couché sur le ventre sur le cheval ou couché sur le dos du cheval, « l’Amazone » (assise comme une princesse) « la planche », se tenir à quatre pattes sur son dos.

Pendant ce temps, un autre groupe vit un atelier sur les soins aux chevaux. Par exemple, ils ont appris le nom des parties de son corps tout en appliquant de la peinture sur un vrai cheval. Celui-ci étant très calme. Bien entendu, une bonne douche s’imposait après cette activité. Ils abordaient aussi les notions telles que l’équipement et les règles de sécurité.

De plus, les jeunes ont été sensibilisés à reconnaître les humeurs de l’animal. En cours de journée, lorsqu’ils étaient en sa présence, une attention particulière était portée sur ses oreilles qui leur donnent beaucoup d’informations sur son humeur.

Les élèves ont tous eu la chance d’aller se balader dans les sentiers dans les bois. En effet, Le Centre La Remontée offre également aux personnes à mobilité réduite la possibilité de vivre une activité en voiture d’attelage adaptée.

beaubien5Différentes notions apprises lors de ces ateliers furent reprises en classe dans différentes réalisations. Ils ont créé des PowerPoint, des vidéos, des affiches et des albums souvenirs.

Lors de la dernière séance, les parents furent invités à venir voir une démonstration mettant en vedette leur enfant sur un cheval. Les élèves ont reçu le diplôme Fer de Bronze du programme P’tit Trot de la Fédération équestre du Québec. Quelle belle journée remplie de fierté !!

Ce projet fut une occasion privilégiée pour eux de développer de la confiance en soi et différentes habiletés physiques. Ils ont également démontré beaucoup d’attention et de concentration afin de bien être à l’écoute de leur cheval et des consignes de Mme Hélène.

Ce projet fut possible grâce aux dons de la Fondation Les Enfants d’Coeur, La Fondation Tanguay, l’Entreprise Ouellet Canada ainsi que par le conseil d’établissement de l’école Beaubien.

beaubien4



Le CFER bien représenté au Sommet de l'iPad et du numérique

cfer1Le CFER de Bellechasse a été dignement représenté par deux élèves lors du Sommet de l’iPad et du numérique en éducation qui s’est tenu à Montréal les 18 et 19 mai dernier. En effet, Alex St-Hilaire et Thomas Côté, ont fait preuve d’une participation exemplaire tout au long de l’événement. Ils ont pris part à la présentation de l’équipe du CFER ainsi qu’au Salon des exposants avec la Chaire de recherche du Canada sur les technologies de l’information et de la communication (TIC) en éducation. Il est aussi important de mentionner qu’ils étaient les deux seuls représentants de l’école publique en adaptation scolaire sur le Panel des élèves et qu’ils se sont démarqués par la qualité de leurs réponses.

La commission scolaire félicite grandement Alex et Thomas et est très fière de pouvoir compter sur d’aussi bons ambassadeurs! Bravo!

 

 

cfer2

CFER



La mosaïque de l'école du Phare enfin posée!

IMG_0999La mosaïque réalisée par les élèves du l’école primaire du Phare de Saint-Michel l’automne dernier trône dorénavant sur un mur extérieur de l’établissement pouvant ainsi être admirée de tous. En effet, l’oeuvre a été traitée de façon à résister aux intempéries pour plusieurs saisons à venir. Les élèves sont très fiers de pouvoir montrer à tous l’oeuvre d’art unique et originale sur laquelle chacun d’eux a apposé sa touche personnelle.

Rappelons que le projet fut chapeauté par les artistes Manon Plourde et Michel Des Alliers du Club optimiste Saint-Michel. L’œuvre totalise plus de 3 500 pièces et chacune d’elles a été mise en place par un élève de l’école. Le projet a fait découvrir aux jeunes une forme d’art peu répandue, mais leur a aussi permis de participer à une œuvre durable qui traversera les années.

Si vous passez par Saint-Michel cet été, n’hésitez pas à arrêter pour l’admirer!

IMG_1005



Offres d'emplois

La Commission scolaire de la Côte-du-Sud est à la recherche de :

Agent(e) de bureau, classe I

Centre de formation agricole

 

Technicien(ne) en administration

Service des ressources humaines

 

Technicien(ne) en loisir

École secondaire Louis-Jacques-Casault

 

Éducatrices ou éducateurs en service de garde

Écoles primaires




Voir les archives