Le CFA accueille le Défi-FRAQ 2020 de LARACA

Le Centre de formation agricole de Saint-Anselme (CFA) accueillait le Défi-FRAQ 2020 de La Relève agricole de la Chaudière-Appalaches (LARACA), le 18 janvier dernier.

Les participants s’étaient donné rendez-vous au CFA pour affronter une dizaine d’épreuves variées comme l’identification de race d’animaux, de variétés de semences, de calcul de paie et quotas, etc. En après-midi, les participants ont testé leurs connaissances générales en agriculture lors d’un questionnaire interactif préparé pour l’occasion.

Le Défi-FRAQ est une compétition amicale d’une durée d’une journée, organisée par La Relève agricole de la Chaudière-Appalaches, alliant épreuves manuelles et questions théoriques. Le défi sollicite aussi plusieurs des compétences que l’agricultrice et l’agriculteur mettent à profit sur leur ferme. L’organisation était assurée par deux administratrices de LARACA.

Cette année, quatre équipes prenaient part à l’événement. Deux équipes de provenait de Bellechasse, les deux autres de Lévis et de Lotbinière-Nord. L’équipe RAB 1 de Bellechasse a remporté les grands honneurs cette année et représentera la région au Défi-FRAQ provincial, lors du congrès de la Fédération de la relève agricole du Québec (FRAQ) du 5 mars prochain.

La Relève agricole de la Chaudière-Appalaches tient à remercier sincèrement ses partenaires or, argent et bronze dans cette activité : CFA de Saint-Anselme, Syndicat de l’UPA des Etchemins, Brochu, Asselin, Lajeunesse, Poulin et Lavertu, notaires et Service vétérinaire ambulatoire Saint-Vallier inc.

Porte-parole de la relève agricole en Chaudière-Appalaches, LARACA a comme mission de rassembler les jeunes passionnés d’agriculture et de défendre leurs intérêts, d’améliorer les conditions d’établissement en agriculture, d’attirer la nouvelle génération en agriculture, en plus de travailler à une meilleure information et préparation de ces jeunes. LARACA est affilé à la FRAQ, le plus grand syndicat de jeunes agriculteurs au Canada.

 

Source : Johanne Mathieu, Journaliste
Photo: Courtoisie Audrey Dionne